Conclusion

     Depuis la nuit des temps, l'Homme rit. Le rire se traduit par une vague qui traverse notre corps de la tête aux pieds et dont les mécanismes s'expliquent par la contraction ou le relachement des muscles, l'accélération du rythme cardiaque ou respiratoire. Les causes, aussi diverses que subjectives, peuvent être de différentes natures. Il y a le "rire physiologique" d'une part, qui relève de la surprise et donc d'aucun phénomène social. Ce sont essentiellement les chatouilles et le gaz hilarants qui provoquent ce type de rire. Les causes psychologiques quant à elles, sont bien plus nombreuses. La blague s'illustre là comme comme le facteur essentiel du rire dit "réfléchi", puisqu'il fait appel, cette fois, à notre culture, environnement, ou notre âge. Notons qu'il est prouvé que l'on rit bien plus en groupe que seul, la dimension sociale du rire se dévoile alors.


      Evidemment, le rire ne laisse pas de marbre. Ses effets sont nombreux : le rire agit sur les différents systèmes de notre corps : cadiovasculaire, respiratoire, digestif, et pourrait prévenir de nombreuses maladies. Sur le plan psychologique, le rire s'affirme en tant qu'anti-stress, et c'est ce que prônent les nombreux "clubs de rire" installés un peu partout en France et leurs thérapies par le rire. Le rire occupe une place de plus en plus importante dans les hôpitaux, grâce à des clowns comme Caroline et Stéphane qui travaillent, tout en y prenant du plaisir, à détourner l'attention des nombreux enfants hospitalisés de leur quotidien difficile.


      Et puisqu'il est est question de rôle social, nous nous sommes posés la question de savoir si justement le rire agissait de la même manière partout à travers le monde et les époques. L'évolution du rire est impressionnante : alors qu'il était mal vu de rire au XIIIe siècle, celui qui ne rit pas aujrourd'hui nous semble austère et fermé, on ira d'ailleurs plus naturellement vers quelqu'un qui rit que celui qui ne le fait pas. D'autre part, les moyens de rire se sont multipliés : aujourd'hui et en grande partie grâce à internet, les humoristes et leurs sketchs, les nombreux podcasts apparaissant sur la toile, les films, pièces de théâtre et notamment les comédies, ou les romans sont autant de possibilités de rire. Bien plus que juste une évolution de sa forme, le rire a connu une modification de rôle. Auparavant destiné à divertir, il a de nos jours dépassé ce strict but en étant aussi une manière de critiquer, paticulièrement dans la politique, par le biais des émissions ou des humoristes satiriques.


      Enfin, même si on rit partout dans le monde et que "le fou rire est immortel", en accord avec Jean-Michel Ribes, on ne se déride pas pour les mêmes raisons, c'est ainsi que la question "Peut-on rire de tout ?" intervient. Très controversée, il semble qu'un compromis ait été trouvé par Pierre Desproges : on peut bien rire de tout, mais pas avec tout le monde.


p1140444nb-1.jpg


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site